Les produits maraîchers que cultive JauneCongo font partie de l’alimentation quotidienne de la population congolaise. Dans les villes, selon leurs revenus, les consommateurs se fournissent dans les supermarchés, aux marchés locaux ou auprès des petits commerçants installés dans chaque rue.

La ville de Kinshasa avec près de 12 millions d’habitants représente un marché conséquent et en constante augmentation. En comptant 25 kg de légumes par habitants par année, chiffre conservateur, 250 mille tonnes par année sont nécessaires pour alimenter la capitale. En comparant ces chiffres avec ceux fournis par la FAO, qui estime la production nationale de légumes à 382 000 tonnes en 2011, on constate le manque de production locale.

Les importations, plutôt que de concurrencer directement les producteurs locaux, ne font pour palier à la pénurie de ces produits.

Ainsi comme le montre le tableau ci-dessous dans le cas de l’oignon, la valeur à l’unité des importations est importante et peut être aisément concurrencé par une production locale.

 

 

Paramètre Valeur (chiffres FAO 2010)
Importation (tonne) 10 566
Production (tonne) 60 000
Importations - Valeur (1000 US$) 6 269
Importations - Valeur/quantité (US$/kg) 0,6

 

Au niveau de Kinshasa, le manque de production, la désorganisation des producteurs, la quantité élevée d’intermédiaire provoquent des prix de vente élevés et très fluctuants. Ainsi  les oignons ont connus des variations de prix de plus de 150 % pendant les 6 derniers mois de l’année 2015 (chiffres AgriSud International) :